sakkaraLa première pyramide du monde se dresse à quelques kilomètres en amont du Nil, près de Memphis, la capitale de l'Ancien Empire. La métropole fondée en 3000 avant Jésus-Christ fut la résidence et le centre religieux des dynasties qui allaient se succéder pendant 600 ans. Il ne reste rien de cette longue période glorieuse. La prophétie de Jérémie s'est tragiquement accomplie : "Memphis retournera au désert, elle sera détruite et vide."

La pyramide de Sakkarah est le seul monument à avoir résisté au temps. Elle s'élève dans le ciel d'un bleu pur sur la rive du Nil, une construction archaïque, à degrés, de 62 mètres de hauteur. Sakkarah était le cimetière de Memphis, Sokar, le dieu de la mort, figuré par un singe, a donné son nom au lieu.

Vers 2600 avant Jésus-Christ, le pharaon Djéser, fondateur de la 3e dynastie, chargea Imhotep, médecin, grand-prêtre et architecte, de lui construire un tombeau. Selon la tradition architecturale de cette période, Imhotep bâtit d'abord un mastaba, un tombeau en forme de parrallélépipède destiné à abriter la barque funéraire et le sarcophage de son roi. Mais il le suréleva d'un autre mastaba, construisant ainsi un monument de six degrés se rétrécissant vers le haut qu'il recouvrit de grès. La première pyramide était née.

Plusieurs mastabas, pyramides et autres tombeaux d'époques et de styles différents se dressent dans un rayon de 8 kilomètres. Dans la sépulture du pharaon Unas (5e dynastie), les célèbres textes de hiéroglyphes, qui devaient protéger et conseiller le pharaon durant son voyage vers l'au-delà, son très bien conservés. Les textes commencent dés l'entrée et recouvrent les murs de la chambre funéraire.