num_risation_f_vrier_001

Le grand temple funéraire de Deir el-Bahari, construit par la reine Hatshepsout (XVIIIe dynastie), s'érige dans l'un des plus remarquables décors naturels de l'Egypte, au pied des falaises de la Cime de l'Occident, en forme de pyramide. Il correspondait donc au temple haut du complexe pyramidal. On a d'ailleurs retrouvé les vestiges d'un temple bas, ce qui prouve la complète identification de la montagne avec la pyramide. Le site entier était consacré à l'Hathor du Couchant, protectrice des morts. L'architecture du temple destiné aux cérémonies du culte funéraire de la reine, de son père Thoutmosis Ier et son frère et époux Thoutmosis III est visiblement inspirée des formes mêmes du paysage auquel il emprunte à la fois les lignes horizontales des ses strates et les cannelures verticales de la grande falaise. Ses lignes s'harmonisent sans hiatus avec celles de la montagne sacrée, et il fait véritablement corps avec elle. A gauche de la photo, les ruines du temple de Mentouthotep (XIe dynastie, 2055 av. J.-C.). Il comportait jadis une pyramide édifiée sur colonnade qui n'était que la transposition architecturale de la Cime de l'Occident elle-même.
Extrait du livre : Trésor de l'Egypte par Samivel -1954-

Hatschepsout2