A la tête de ce mouvement national se plaça une famille originaire de Saïs, qui forma la vingt-sixième dynastie. Ses trois premiers rois sont obscurs. Le quatrième est Psamétik, si connu par les récits d'Hérodote. Suivant cet historien, le dernier des rois éthiopiens, effrayé par un songe, aurait regagné ses Etats, en laissant le gouvernement du pays au prêtre Séthos. L'existence de ce prêtre de Vulcain est contestée. Hérodote n'en raconte pas moins les mythologiques récits dont les prêtres avaient rempli son règne. Ainsi une armée de Sennachérib aurait été mise hors de combat aux portes de Péluse, grâce aux prières de Séthos, par des rats qui rongèrent les cordes des arcs des Assyriens.

Histoire Ancienne 1880 par Victor Duruy